À sa tâche chaque jour, il changeait la vie… des héritiers - ADD ASSOCIÉS

Abonnez-vous à notre Newsletter * champs requis


10 Avr 2016

À sa tâche chaque jour, il changeait la vie… des héritiers

Il est un moment extrêmement gratifiant dans la vie d’un généalogiste successoral… Lorsqu’après de longues semaines d’investigation dans le cadre d’une succession en déshérence, le généalogiste touche enfin au but et trouve un ou plusieurs héritiers. La satisfaction est à son paroxysme quand l’héritier en question est nécessiteux. Il y a quelques années, une succession particulièrement compliquée nous a été confiée. Celle d’une vieille dame fortunée, Monique G., qui aurait eu un fils naturel, Olivier. Depuis 40 ans, la mère et le fils n’ont plus aucun contact. Si bien qu’à chaque date d’anniversaire de son fils, Monique G. demande un acte de naissance pour savoir si y est porté la mention "décédé"… Où donc se cache Olivier G. ? Selon l’entourage de la défunte, il serait parti à l’étranger, probablement en Amérique du Sud. Mais cette piste est finalement abandonnée. Grâce à une ténacité à toute épreuve, le généalogiste d’ADD ■ Associés retrouve sa trace en région parisienne, à Nanterre, dans un centre d’accueil et de soins pour SDF. Olivier G. n’a jamais quitté le territoire français. Ce soi-disant voyage à l’étranger était, en fait, un mensonge visant à cacher une vérité plus prosaïque : suite à une violente dispute, Olivier G. a claqué la porte et n’a plus jamais remis les pieds chez sa mère. Il a bien tenté, une fois, quelques années plus tard, de reprendre contact, mais il avait trouvé porte close, sa mère ayant déménagé entre-temps. De petits boulots en petits boulots, il avait fini par se désocialiser et vivre dans la rue.