Rien ne résiste aux investigations des généalogistes successoraux - ADD ASSOCIÉS

Abonnez-vous à notre Newsletter * champs requis


25 Avr 2016

Rien ne résiste aux investigations des généalogistes successoraux

La recherche d'héritiers peut parfois faire resurgir brutalement ce que toute une famille a réussi à dissimuler pendant des années. Dans sa quête de vérité, le généalogiste successoral peut être amené à divulguer des secrets de famille. C’est ce qui s’est passé dans le cadre de la succession de Michel H. Mandaté par le notaire, ADD ■ Associés est chargé de vérifier la dévolution et de garantir son exhaustivité. Seule une héritière avait été identifiée : la fille de Michel H., Louise. Or, au fil de nos recherches, nous découvrons que Michel H. a été marié une première fois. De cette union, une petite fille est née. Louise H. tombe alors de haut. Elle qui se croyait l’unique héritière de son père ! Jamais personne ne lui avait parlé de cette demi-sœur. Pourtant, elle l’avait rencontré des années de cela, sans le savoir. Elle avait même assisté à son mariage ! À l’époque pour se marier à 18 ans (la majorité étant à 21 ans), l’accord du père est obligatoire. Michel H. assiste alors au mariage de son aînée, accompagné de sa nouvelle épouse et de Louise, âgée de 10 ans. Sur instruction de la famille, le lien de parenté unissant Louise à la mariée est consciencieusement caché à la petite fille. Aujourd’hui, encore sous le choc de cette incroyable annonce, Louise H. ne sait pas encore quelle attitude adopter face à cette demi-sœur de huit ans son aînée.