De la réitération, par un testament régulier, d'un premier testament nul en la forme - ADD ASSOCIÉS

Abonnez-vous à notre Newsletter * champs requis


ADD
12 Mai 2016

De la réitération, par un testament régulier, d’un premier testament nul en la forme

La réitération, par un testament régulier, d'un premier testament nul en la forme, ne peut faire revivre que celles des dispositions de ce premier testament que le second rappelle en termes exprès, et auxquelles il donne ainsi une existence légale ; les dispositions du premier testament, qui ne sont pas renouvelées par le second, ne peuvent avoir plus de force que le testament qui les contient et tombent avec lui.

Retrouvez l'article complet sur ONB France.